Academy of Beverly Hills

Une grande ville, une université réputée, des jeunes...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 || Sometimes I am alone || Angel's Bubble ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amber Davis
TADAM I am so delicious !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 663
Age : 26
Coté coeur : Chelan =>[]
Etudes : La connerie humaine
Date d'inscription : 03/01/2007

Feuille de personnage
Popularité:
80/100  (80/100)
Citation du jour: J\’aime trop ton boule de POULE =>
Relationship:

MessageSujet: || Sometimes I am alone || Angel's Bubble ||   Dim 2 Sep - 19:38

« En mon cœur idiot, l'idiotie chante a gorge déployée.. »
Je m'appelle Amber Davis, et j'ai maintenant 20 ans (née le 20 fevrier si vous voulez me faire un cadeau <3). Je suis née à Los Angeles, ville magnifique mais un peu trop grande pour moi, surtout vu mon niveau de sens d'orientation. Mes parents ont toujours été présent pour moi, enfin, en me donnant un chèque et un bref salut suivi d'un " Tu as bien travaillé" ou alors " T'es vraiment nulle !". Mon père, Adam Davis est un brillant neurochirurgien qui travaille dans le superbe hopital de L.A. Ma mère, Alice Davis, est une ex mannequin qui a arreté sa carriere il y a quelques années.. bah oui, pour son âge, elle est bien gardée, on me demande parfois meme si c'est ma grande soeur T_T. Bref, l'entente entre mes parents n'est plus ce qu'elle était.. mes parents se disputent, le plus souvent en se lançant des vases a la gueule (en verre bien sur, comme ça on risque de se ferme mal.), ma mère devient folle sur les bords, elle se bourre de medicaments que mon père lui prescrit, comme ça il a la paix quand il rentre à la maison le soir. J'étais destinée a une carriere de medecin. Comme mon père, et mon grand père avant ça. J'avais déjà commencé des bouquins d'études de médecine quand j'étais au collège, j'adorai ça, me dire que je pourrais ouvrir quelqu'un, tenir un organe dans mes mains, le refermer.. je trouvai ça vraiment fascinant ! Il y a deux ans, mon père a reussi a convaincre le directeur de l'hopital de me laisser venir, histoire d'assister aux opérations.. j'y avais meme participé, selon les conseils de mon père.. j'avais pris un bistouri dans mes mains, sans trembler, les yeux grands ouverts.. on venait de me faire le plus beau cadeau du monde.. et aussi le pire..Parce qu'a la fin de l'operation, je suis sortie du bloc, satisfaite de moi et je me suis retrouvée en tete a tete avec plusieurs medecins qui m'ont dit qu'ils aimeraient bien m'avoir un jour, mais que la compétition avec mon père serait des plus difficiles.. il est reconnu dans le métier voyez vous ! Je deteste la compétition.. je la hais meme.. depuis toute petite j'y suis exposée.. je suis allée dans des écoles publiques, je me suis fait insultée dessus, crachée dessus, reniée, exclue, parce que j'étais plus riche qu'eux, et pourtant j'ai reussi petit a petit a me faire un nom chez eux, et d'etre enfin accepter par certaines personnes puissantes dans ces écoles ( je parle bien entendu de petites racailles qui font peur aux autres..) ! Mais ça n'a duré qu'un temps.. En effet, assez douée en basket, je faisais partie de l'equipe de l'école, j'avais meme été nommé capitaine..sauf que comme une idiote je me suis torchée le genou, je me suis faites opérée et je n'ai pas pu revenir a mon niveau.. detestant la competition envers moi meme j'ai préféré arreter plutot que de me faire mal trop longtemps..Bon je vous ai dit tout a l'heure que je n'avais pas fait medecine finalement.. j'ai donc choisi d'etudier l'histoire en academie, me spécialisant sur les deux Guerres Mondiales, j'adorai ce passage de notre histoire, la solidarité, la resistance.. tout ce qui a été perdu depuis quelques années. Et oui, maintenant nous vivons dans un monde invidualiste, chacun pour sa gueule, hypocrite, manipulateur et sans gene. Toutes les regles sont enfreintes par tout le monde, il y a meme des sujets tabous, des crises de jalousies et de possessivité à répétition. Tout le monde devient vulgaire et joue avec les sentiments des autres.. Y'a t-il encore seulement des sentiments ? De l'amour sur Terre ? Si cela existe, on ne m'y a pas convié...Ma vie se résume à présent aux doutes t angoisses que je calme grace aux medicaments que je prends peut etre en trop grand nombre, et aussi d'une demie dizaine de cafés pour tenir le coup la journée et ne pas m'effondrer.. Ah, au fait, j'aime un type qui veut simplement me baiser.
Sur ce, Bienvenue dans ma bulle, où mes confidences et surtout mes inquietudes sont reines..



« Un cœur tendre qui hait le néant vaste et noir
Du passé lumineux recueille tout vestige...
Le violon frémit comme un cœur qu'on afflige.
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se
fige. »
« Today is gonna be, the day that they're gonna throw it back to you »





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Davis
TADAM I am so delicious !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 663
Age : 26
Coté coeur : Chelan =>[]
Etudes : La connerie humaine
Date d'inscription : 03/01/2007

Feuille de personnage
Popularité:
80/100  (80/100)
Citation du jour: J\’aime trop ton boule de POULE =>
Relationship:

MessageSujet: Re: || Sometimes I am alone || Angel's Bubble ||   Sam 22 Sep - 17:26

Je n'ai pas envie de m'étendre sur ce sujet assez délicat à en parler, puisque si j'avoue que j'y pense assez régulierement, on osera me dire que je suis accro, dépendante et peut-être sur le point de tomber amoureuse. Ca n'est pourtant pas le cas, je suis plus compliquée que ça.
En voyant, et en partageant la vie de mes parents, je me suis rapidement rendue compte que l'amour n'était pas fait pour moi. J'ai peur de l'amour. J'ai peur des retombées de l'amour, quand cette euphorie éphémère s'arrête. J'aimerai la conserver à jamais, mais je sais pertinement que c'est impossible. Plusieurs facteurs peuvent être pris en compte. L'éloignement tout d'abord, on ne peut pas rester toute sa vie autant amoureux de la même personne qu'au premier jour, et moi je ne voudrais pas que cet amour violent et passionné s'arrête pour laisser place au quotidien, à la routine qui tue tout simplement tous les couples. L'autre facteur qui est pris en compte est bien sur la trahison. Je ne pense pas que je supporterai d'être trahie. Si je suis reellement amoureuse d'un homme, et que je suis avec lui, je ne me vois pas le tromper, penser à un autre homme qu'à lui..Par conséquent, je ne supporterai surement pas que mon amoureux fasse une incartade, qu'il me mente, qu'il me trompe, et tout ça, en osant encore me regarder dans les yeux.. Pardonner ? C'est tres facile... Oublier ? ça l'est moins.. Je ne souhaite pas devenir une paranoïaque, ça ne me correspond pas, je ne veux pas fouiller dans ses poches en faisant la lessive et je ne veux pas pleurer pour un rien, provoquer de nombreuses disputes et devenir une jalouse agressive. D'un autre côté, l'amour peut être éphémère, mais tellement beau.. Je m'explique. Quand je vois des amoureux dans la rue, je me surprends a les envier. J'aimerai pouvoir partager quelques jours, quelques semaines, quelques mois, quelques années de ma vie avec un homme charmant, dont je serai amoureuse, peu importe les retombées d'apères, la souffrance et les larmes. J'ai envie de tenir la main d'un garçon, qu'il me prenne dans ses bras, qu'il fasse attention à moi.. POur vivre heureux, vivons cachés ? Bizzarrement, ça ne me derangerai pas.. Cacher une relation amoureuse aux autres, avoir un petit secret, se croiser dans les couloirs, dans la rue, avec une folle envie de s'embrasser, et devoir attendre le soir venu pour se retrouver, lacher toute la tension passionnel qu'il y aurait entre nos deux corps.. Ca aurait un côté tentant, et puis apres, me connaissant, j'en voudrais surement plus, pouvoir l'embrasser quand je veux, et il ne voudra pas, on cassera et je devrais souffrir en silence sur une relation qui restera secrete.. L'amour c'est comme les mecs et les mathématiques : trop compliqué ! Alors je degueule sur cette saleté d'euphorie que je pourrais avoir, cette saloperie de retournement de ventre en le voyant, je refuse.
« Désillusionnée avant l'âge, je dégueule sur la facticité des sentiments.
Ce qu'on nomme l'amour n'est que l'alibi rassurant de l'union d'un pervers et d'une pute, que le voile rose qui couvre la face effayante de l'inécuctable Solitude.
Je me suis caparaçonnée de cynisme, mon cœur est châtré, je fuis l'affreuse Dépendance, la moquerie du Leurre universel ; Eros planque une faux dans son carquois..
L'amour c'est tout ce qu'on a trouvé pour aliéner la deprime post-coîtum, pour justifier la fornication, pour consolider l'orgasme. C'est la quintessence du Beau, du Bien, du Vrai, qui refaçonne votre sale gueule, qui sublime votre existence mesquine.
Et bien moi je refuse. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
|| Sometimes I am alone || Angel's Bubble ||
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Angel breeze" par akiloune résultats !!!
» Angel Beats! Heaven's Door
» 91 - Massy - Association Scrap'art Angel
» Live Fast Die Never (Angel Soundtrack)
» Dark Angel, une série de James Cameron sans James Cameron ;D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academy of Beverly Hills :: ¤ Jardin Secret ¤ :: Journal Intime...-
Sauter vers: